Publié le Laisser un commentaire

Si fatigué(e)s, pourquoi ?

En cette période de l’année, certains de nous se sentent à bout de force.

Epuisé(e)s, déprimé(e)s, débordé(e)s, autour de nous on rencontre très facilement des personnes irritables depuis que l’automne s’est installée. Cet état touche toute génération :  bébé, enfant, adolescent, adulte, senior.

On est pressé par le temps, des nuits trop courtes, un réveil qui sonne trop tôt. On aimerait rester encore quelques minutes au lit avant d’aller travailler. On attend avec hâte les jours de repos pour récupérer. Et l’on se sent oppressé car finalement fatigué(e)s, le temps nous manque pour effectuer nos tâches quotidiennes. On tombe alors dans la proscratinisation, et on remet tout au lendemain.

Nous sommes nombreux à vivre cette situation en cette période de l’année, et ce n’est pas un hasard.

Une raison à cet état  …

Les nuits s’allongent, les jours raccourcissent. La fatigue se ressent dans la journée et le sommeil n’est pas récupérateur. C’est le manque de lumière naturelle dans la journée qui impacte notre humeur. La lumière du jour, nous donne de l’énergie, de la vitalité et de la joie. Et surtout cette exposition nous permet de ne pas produire l’hormone qui facilite le sommeil : la mélatonine.

Des solutions pour pallier au manque de soleil ?

S’exposer au maximum à la lumière du jour, très tôt dans la journée est une solution idéale. Effectuer des promenades permet de s’aérer l’esprit et redonne du dynamisme.

Faire des séances de luminothérapie, le Centre SevySo vous propose un système multi sensoriel unique en BRETAGNE, qui n’impose pas de faire les séances au réveil ou au coucher, mais à n’importe quel moment de la journée. Vous êtes allongé(e)s sans effort dans un fauteuil doté d’effets kinesthésique, face à vous un cercle de lumière colorée danse en harmonie avec l’ambiance musicale. Nous sommes ouverts sur rendez-vous à partir de 7h jusqu’à 20h du lundi au samedi et le dimanche de 7h à 13h. Des sessions de 10 minutes sont suffisantes pour activer la concentration et se sentir plus vigoureux, avec une fréquence d’une séance par semaine. Les séances sont proposées à toutes et à tous : bébé, enfant, adolescent, adulte, senior.

En prévention la luminothérapie est un allié efficace contre la dépression saisonnière.

Publié le Laisser un commentaire

L’éclairage, prendre conscience …

Omniprésente dans notre quotidien, la lumière  est émise lors l’utilisation de nos écrans, est présente dans l’éclairage LED (Light Emitting Diodes) domestique ou public . Vue, sommeil, cerveau sont impactés à l’exposition de la lumière artificielle. Les méfaits des éclairages LED sont de nouveau pointés du doigt par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Nos sources lumineuses peuvent aussi se montrer instables.
En faisant le choix de nous équiper du système Sensora®, SevySo a pris conscience  des impacts néfastes à force  d’être soumis à ce type d’ éclairage. Les séances proposées par le centre harmonisent et rééquilibrent notre cerveau et notre vision, avec une lumière pure et réfléchie.

Sensortech Fournisseur du Sensora® a créé le LightBee© est un convertisseur lumière. Il détecte instantanément si une source lumineuse est propre et stable, ou si elle scintille.

 

Le Centre SevySo a vérifié son éclairage pour vous fournir un environnement apaisant.
  • Qu’est-ce que le bruit lumineux ?

Le « bruit lumineux » est un scintillement ou un vacillement de la brillance d’une source lumineuse. Les sources lumineuses artificielles émettant une lumière parfaitement stable sont très rares, même si l’on ne s’en rend pas compte, car elles scintillent à une vitesse ou fréquence trop rapide pour être perçue par notre système visuel (au-delà de 50 à 70 Hz). 
  • Pourquoi le bruit lumineux est-il important ? 

Même invisible à l’œil nu, le scintillement lumineux peut avoir des effets néfastes sur notre système nerveux, plus ou moins graves selon les individus.  Chez certaines personnes sensibles, un scintillement même faible peut provoquer des migraines, mauxde têtes et tensions visuelles. Pour les autres, il s’ajoute au stressenvironnemental général, contribuant potentiellement, à la longue, à diverses pathologies chroniques.
  •  Comment peut-on réduire le bruit lumineux dans notre environnement ?

Un organisme de réglementation de l’industrie, la IEEE, recommande de minimiser tout scintillement ayant une fréquence inférieure à 3 000 Hz, une nouvelle norme beaucoup plus astreignante que les précédentes.*
À l’heure actuelle, le niveau de scintillement des sources lumineuses commerciales n’est toujours pas réglementé et les fabricants ne le mentionnent pas dans leurs spécifications. La seule façon d’évaluer le niveau de scintillement d’une ampoule DEL consiste à utiliser un détecteur comme le LightBee. Vous constaterez que différentes ampoules peuvent émettre des niveaux de scintillement allant de négligeables à extrêmes.

  • Vérifiez toutes les ampoules que vous achetez pour la maison et le bureau. Évitez les DEL et autres ampoules générant un bruit lumineux excessif.
  • Evitez d’utiliser un variateur de lumière avec les ampoules DEL. Vous découvrirez que même les variateurs conçus spécifiquement pour les DEL génèrent habituellement beaucoup de scintillement.

* Recommended Practice for Modulating Current in High-Brightness LEDs for Mitigating Health Risks to Viewers, Institute of Electrical Engineers and Electronics Std 1789 (2015).

• La lumière bleue, c’est quoi ?

C’est un type de lumière riche en longueurs d’onde courtes, dite « riche en bleu« . Elle donne un éclairage plus intense que les lampes classiques – comme les lampes à incandescence aujourd’hui interdites. Chère à l’achat mais très économique sur la durée car peu énergivore, elle est aujourd’hui présente dans tous les foyers et est utilisée pour l’éclairage public.

Depuis plusieurs années, de nombreuses études montrent une incidence de cette lumière bleue sur la santé et l’environnement. Neuf ans après son premier rapport, la nouvelle analyse menée par l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, confirme la « toxicité de la lumière bleue » sur la rétine.

infographie.jpg

• Une lumière bleue néfaste pour la vue et le sommeil

Si la plupart des ampoules LED achetées dans le commerce et utilisées pour un usage domestique ne sont pas dangereuses (elles sont sans risque quel que soit le temps d’exposition), certaines qui font partie de la catégorie de risque 2 (risque supérieur si l’ exposition maximale est supérieure à 100 secondes) posent problème en cas d’exposition violente ou prolongée. Leur lumière bleue agit en effet sur la rétine et peut conduire à une baisse de la vue. Cette lumière a des effets phototoxiques c’est-à-dire qu’elle agit sur les tissus oculaires de la rétine et peut les dégrader. L’accumulation de lumière bleue peut ainsi accélérer le vieillissement rétinien et entraîner une « augmentation des risques de survenue d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) », une maladie qui touche plus d’un million de personnes en France.

Certains éclairages LED trop riches en bleu peuvent être plus dangereux que d’autres pour la vue. C’est le cas des phares de voiture mais aussi des objets de notre quotidien comme les guirlandes décoratives, certains jouets ou certaines lampes torches.

• Un sommeil perturbé

Smartphone, tablette, ordinateur… L’Anses alerte aussi sur les incidences de la lumière bleue émise par ces nouvelles technologies préjudiciables à la qualité de notre sommeil, relayant ainsi les inquiétudes des spécialistes. Une exposition même faible, le soir ou la nuit, à cette lumière bleue perturbe nos rythmes biologiques car elle empêche en effet la production de mélatonine, « l’hormone du sommeil », notamment chez les plus jeunes dont la rétine est plus fragile. Mais elle a aussi des « effets potentiels » sur les femmes enceintes, les seniors ainsi que les personnes travaillant la nuit. Avec à la clé des risques accrus de maladies chroniques comme le diabète mais aussi de pathologies cardiovasculaires et de cancers.

Pour terminer, l’Anses rappelle que cette pollution lumineuse malmène aussi le règne animal et végétal. C’est un risque supplémentaire d’atteinte à la biodiversité mondiale.

• Que faire selon l’Anses?

– Privilégiez à la maison des  éclairages à LED de type « blanc chaud », dont la température de couleur est inférieure à 3 000 K (basse température de couleur). Similaires aux anciens éclairages, ils présentent un faible risque de phototoxicité.

Évitez de vous exposer le soir ou la nuit à la lumière bleue des écrans (smartphone, tablette, ordinateur), un conseil à diffuser plus particulièrement auprès des plus jeunes.

– Pour les entreprises automobiles, réduire l’intensité lumineuse des phares des véhicules, pour que les conducteurs ne soient plus éblouis lorsqu’ils se croisent… tout en garantissant la sécurité routière de tous.

• Verres anti-lumière bleue et filtres jaunes pour smartphone sont-ils efficaces ?

Verres traités, lunettes de protection, écrans spécifiques… Pour l’Anses, leur efficacité contre les effets néfastes de la lumière bleue reste « très variable »et leur efficacité pour la préservation des rythmes circadiens est encore à démontrer.

Publié le Laisser un commentaire

La luminothérapie pour lutter contre le « Blues » hivernal

Commencez votre cure de luminothérapie dès maintenant !

Début octobre, pensez à la luminothérapie Dans le ciel, la lumière diminue. Les jours d’ensoleillement raccourcissent. Votre moral peut-être impacté …

Manque de motivation, grande fatigue en particulier dans l’après-midi, et des envies de fringales sont des signes.  Ne vous laissez pas emporter par une dépression déclanchée par la baisse de la luminosité.

Nous perdons environ 48000 lux par jour durant les mois d’automne et d’hiver, et voir plus lorsque l’on travaille enfermé. Cela a un impact sur notre horloge hormonale, notre corps et notre esprit.

Faites attention à ces symptômes sur les périodes d’octobre à mars,  si vous les ressentez, n’hésitez plus la luminothérapie est efficace pour vous apporter ce dont votre corps et votre esprit réclament.

Commencez des séances de luminothérapie dès que la lumière décline.

Adaptez votre horloge interne avant le changement d’heure prévue le dimanche 16 octobre. En BRETAGNE, la météo grisâtre s’installe, pensez à profiter aussi des journées ensoleillées dès que vous le pouvez. Votre corps et votre esprit ne pourront que vous en remercier.

Les pays scandinaves utilsent depuis longtemps la luminothérapie  pour pallier au manque de lumière. Il n’est pas nécessaire d’attendre décembre pour se décider, dès que le ciel se couvre, prenez les bonnes habitudes, vous n’en serez que plus performant.

Soyez régulier dans votre approche, une séance par semaine de Sensora® peusuffir. Le Sensora® est une méthode de Luminothérapie complète avec la modulation de lumière colorée. Les séances de Sensora vont permettre de réguler votre horloge biologique et hormonale située au niveau des yeux. Le système Sensora® est adapté à toutes et tous de tous âges. Nous pouvons accueillir les bébés, les enfants, adolescents, adultes, seniors. Une séance enveloppante et harmonieuse à faire et qui ne vous demande aucun effort.

Vivez une expérience unique dans le domaine de la luminothérapie :

Profitez de notre offre exclusive du mois d’octobre

 160 € : 4 séances de Sensora® à faire dans le mois après l’achat du forfait, offre valable jusqu’au 31 octobre

SevySo Rennes Luminothérapie Sensora®
Publié le Laisser un commentaire

Avez-vous pensé à votre activité pour la rentrée ?

Sportives, culturelles ou artistiques, les activités permettent de s’évader au quotidien et de faire de nouvelles rencontres.

Pourquoi pas un abonnement sur des activités autour du bien-être ?

Il est important de se fixer des objectifs pour se sentir plus performant et développer tous ses sens pour garder un équilibre.

SevySo à travers ses formules d’abonnement vous propose un suivi personnalisé. Un abonnement pour la famille (parents, enfants) pouvant se partager. Prendre ce temps de détente pour soi et régulièrement et profiter de toutes les activités  : 

  • Le Vital Dome® : l’infrathérapie
  • Le Sensora®: système multi sensoriel regroupant : la chromothérapie, la luminothérapie, la musicothérapie, la kinésthésie
  • L’hydromassage : les bienfaits d’un massage de l’eau sans être mouillé
  • Le massage Sensitif® Bien Être

Et bientôt de nouvelles activités  : comme la réflexologie, du coaching sportif ….

 

Venez découvrir nos abonnements au Centre, pour tout abonnement souscris avant le 30 septembre 2019 des séances offertes seront proposées.

Au plaisir de vous accueillir et vous faire découvrir nos univers

Publié le Laisser un commentaire

Le Sensora ® et la mélatonine

Difficultés pour s’endormir… grand besoin de sommeil …pourquoi ?

Plusieurs faits sont les causes d’un dérèglement de notre sommeil. 

– L’exposition à la lumière le soir : captée par la rétine qui envoie alors au cerveau le message qu’il n’est finalement pas l‘heure de dormir, la lumière retarde voire inhibe la sécrétion de mélatonine. C’est pourquoi on déconseille de surfer sur tablette au moins 2h avant le coucher et que l’on conseille de dormir dans le noir.

–  L’âge: à partir de 55 ans, on produit naturellement moins de mélatonine.

– Devant le manque de luminosité : notre organisme sécrète plus de mélatonine qu’il ne le devrait, ce qui peut entraîner un manque d’énergie pendant l’hiver. Une fatigue chronique qui ne facilite pas la bonne humeur !

Quand la mélatonine est en excès, un changement d’humeur est perçu, ainsi qu’un grand besoin de sommeil.

– en été :  malgré un soleil constant, de nombreuses personnes souffrent d’insomnie. La baisse de luminosité ayant lieu plus tard, les individus sujets à ce décalage de l’horloge interne ont plus de peine à trouver le sommeil.

On devrait donner autant d’importance à notre sommeil qu’à notre hygiène alimentaire, tout est lié. Dormir à heure fixe et se lever à heure fixe, respecter les 7 heures de sommeil, c’est essentiel pour retrouver un équilibre.

Quand nous sommes fatigués, notre humeur en fait les frais!

Le rôle du Sensora® ?

Le Sensora® est  un outil précieux pour équilibrer notre système. Le Sensora® par la modulation de lumière colorée accompagnée de vibrations kinesthésiques est bien plus que de la luminothérapie. 

La luminothérapie est une technique découverte dans les années 80 par des chercheurs américains Norman E. Rosenthal et ses collègues du National Institute of Mental Health. La lumière fait partie de ce que l’on appelle les ‘synchroniseurs’ du sommeil.

Cette technique a été mise en place afin de traiter les dépressions saisonnières. La Luminothérapie agît sur la régulation de la mélatonine, provoquent par là-mème un effet antidepresseur sur les sujets testés.

Le Sensora® favorise un sommeil profond et réparateur. Les sessions sont basées sur les pulsations d’ondes cérébrales DELTA du sommeil profond et comporte une trame sonore hypnagogique de Steven HALPERN.  

– pour minimiser l’effet jet-lag : (fatigue, céphalées, troubles digestifs)

en cas de travail décalé : quand on travaille par exemple de 21h à 6h du matin, il est conseillé de ne pas se coucher avant 9-10h du matin. 

– en cas de retard ou d’avance de phase : certains peuvent souffrir d’une avance de phase: ils s’endorment très tôt, vers 20h, et se réveillent à 4h; d’autres, d’un retard de phase, s’endorment et se réveillent très tard. Dans ces cas, le Sensora® peut permettre de recaler le rythme biologique.

– en cas de pathologie: le Sensora® accompagne dans la stabilisation du sommeil en cas de maladie de Parkinson (troubles du comportement en sommeil paradoxal) et maladie d’Alzheimer (déambulations nocturnes, somnolences diurnes). Plusieurs études ayant montré un lien entre une faible sécrétion de mélatonine et un risque plus élevé de diabète de type 2, elle pourrait aussi aider à réduire la glycémie, qui, on le sait, grimpe en cas de troubles de sommeil.

Le Sensora® est une aide complémentaire  en cas de dérèglement du rythme circadien (rythme biologique sur 24h)

La mélatonine

Intimement liée au sommeil, la mélatonine une hormone naturelle qui favorise le sommeil : connue sous le nom de l’hormone du sommeil« . La mélatonine est une hormone qui a une action directe sur le moral et le rythme biologique.

La mélatonine est une neuro-hormone naturellement produite par l’épiphyse, alias glande pinéale, une zone du cerveau de la taille d’un pignon de pin. Sa sécrétion qui augmente progressivement en fin de journée (vers 20h), allant de pair avec la baisse de la température corporelle dictée par notre horloge interne (nous incitant ainsi au repos), est stimulée par l’obscurité.

Capture d’écran 2019-08-22 à 09.51.16L’hormone du sommeil est sécrétée en début de soirée, quand la lumière diminue. C’est elle qui est responsable de notre endormissement le soir. Le jour, notre taux de mélatonine baisse et, même fatigués, nous éprouvons moins le besoin de dormir.

La synthèse de cette hormone du rythme biologique s’effectue en deux temps :

D’abord le jour : le tryptophane (un acide aminé) est transformé en sérotonine, qui est un neurotransmetteur.

Mais la sérotonine n’est pas n’importe quel neurotransmetteur, il est important. Son stockage va se faire la glande pinéale se trouvant au centre de la tête, sous le cerveau des vertébrés.

Pendant la nuit, ou en l’absence de lumière, la sérotonine est secrétée, elle va donc se transformer en mélatonine à l’aide d’enzymes.

Généralement, le sommeil survient environ 2-3h après le début de la sécrétion de mélatonine qui atteint un pic de concentration dans le sang entre 2 et 4h du matin avant de décroître peu à peu. Lorsque l’aube paraît, la lumière inhibe la sécrétion de mélatonine et notre horloge se met alors en position d’éveil pour laisser la place au cortisol, hormone de l’éveil.

Capturer

La mélatonine existe aussi sous forme de médicament ou de complément alimentaire (demander conseil à votre médecin) :

– un effet « soporifique »: prise une demi-heure à une heure avant le coucher, elle abaisse la température corporelle, facilite l’endormissement et maintient le sommeil.

– un effet « chronobiotique »: prise par exemple deux à cinq heures avant l’heure de sommeil souhaitée, elle avance le début de la sécrétion naturelle de mélatonine.

On pourra noter qu’il est également recommandé de consommer des vitamines D en hiver. Il est facile de s’en procurer lorsque le manque de soleil se fait sentir, au moyen de gélules ou de pilules qui auront le même effet que celui du soleil sur notre organisme.

Et nos lampes alors ?

Pour agir, la lumière doit avoir une intensité assez forte (± 2 500 lux), ce qui est largement supérieure à celle obtenue dans un appartement ou un bureau. L’éclairage d’une pièce est rarement supérieur à 250 lux, tandis que la luminosité extérieure en plein jour varie de 2 000 à 100 000 lux. (Le lux = unité de mesure de l’éclairement lumineux.). En effet, l’action d’une lumière forte augmente notre vigilance et améliore nos performances. Cet effet est d’ailleurs souvent utilisé dans les usines de fabrication pour améliorer les performances de travail et diminuer les accidents dus à la fatigue. Sans parler des incidences causées par la lumière bleue ….

 

 

 

Publié le Laisser un commentaire

Système Sensora®

UNIQUE à RENNES et en BRETAGNE !

Venez découvrir le SENSORA®

La Luminothérapie existe depuis de nombreuses années mais avec le Sensora® nous entrons dans une nouvelle dimension !

Il s’agit d’un système de diffusion multisensorielle permettant de générer une expérience thérapeutique immersive dans la lumière.

Son principe actif est basé sur une technique innovante de contrôle de la lumière par modulation, ce qui permet d’insérer dans les projections, des pulsations lumineuses capables d’interagir avec divers phénomènes psycho-physiologiques, tels les ondes cérébrales, la respiration, le battement cardiaque.

Le Sensora® aide le cerveau à se relaxer et lui permet une réparation. Si on met le cerveau dans un état de plaisir sensoriel, les circuits interneuronaux s’ouvrent, des neurotransmetteurs sont sécrétés comme les endorphines, la dopamine… C’est cet état qui rééquilibre et régénère tout le corps.

Vous êtes enveloppé dans un champ de beauté et d’harmonie !

Système Sensora® pour toutes et tous en toutes périodes de vie


Publié le Laisser un commentaire

Et si on vous parlait du Système SENSORA ?

C’est le mois de juillet,

Quelle chance ! Les températures sont agréables et nos journées sont ensoleillées ! Les couleurs sont flamboyantes.

Il faut en profiter de l’ensoleillement qui nous est offert tout en se protégeant et penser à s’hydrater.

Mais, nous n’avons pas ouvert ce post pour vous parler de météo. Vous savez déjà tout ça! C’est juste une transition, pour écrire quelques mots sur notre cerveau, notre esprit, notre corps et le Système SENSORA.

Notre cerveau suit deux orientations spécifiques : il est orienté soit vers le plaisir ou le déplaisir. Toutes nos informations sensorielles reçues sont enregistrées et notre mémoire associe soit à une émotion agréable ou désagréable. Le plaisir est un antidote.

Lors de situation de plaisir, de relaxation, nous renforçons nos défenses immunitaires. Les endorphines produites ont un rôle bénéfique à notre organisme.

Système SENSORA

Le Système SENSORA procure l’effet relaxant bénéfique à rééquilibrer l’harmonie du corps et de l’esprit. Il permet de vous replacer dans la voie du plaisir, en vous laissant passivement orienter vers la voie de stimuli agréables procurant du plaisir à son cerveau sans aucun effort particulier. Pour un regain cognitif, à tout âge, venez faire l’expérience du SENSORA. Vous êtes tranquillement assis en position « apesanteur  » de la NASA, devant vous un prisme de couleur. La lumière colorée est réfléchie et en harmonie avec le son et les vibrations de la chaises. Le Système SENSORA ne nécessite aucune détermination mentale, sauf celle de se procurer du plaisir en se laissant vaguer aux couleurs suggérées par la lumière, les sons harmonieux et la sensation de bien-être physique.

Le Système SENSORA est adapté pour accueillir enfants, adolescents, adultes, personnes âgées…

L’équipe de SevySo reste à votre disposition pour toute information complémentaire.

Publié le Laisser un commentaire

Le système Sensora, unique en Bretagne

Le Centre SevySo est le 5ème établissement à accueillir le Sensora.

Cette thérapie intégrative, on pourrait en parler des heures, aucun mot n’égalera le ressenti corporel pendant et après la séance. Système multi sensoriel, le Sensora aide à intégrer, à s’approprier vos accompagnements (coaching, yoga, suivi psychologique, psychiatrique, hypnose ..)

Le Sensora ne demande aucun effort, c’est un bain de lumière, inondé de musique et enveloppé de vibrations.

Besoin de lumière, d’équilibre , de faire une pause..
Séance Découverte du Système #sensora, un test couleur suivi d’une séance pour une durée d’une heure.
Prix 40€
L’essentiel c’est vous, réserver sur notre site
https://www.rdv360.com/sevyso

Publié le Laisser un commentaire

Luminothérapie, chromothérapie antique

Extrait du livre  » Le Pouvoir de la Lumière  » À l’aube d’une nouvelle médecine  » d’ Anadi Martel

L’Inde possède une tradition de chromothérapie riche et ancienne, qui remonte à au moins 1500 av.J.-C. comme en témoigne l’Atharva-Véda qui détaille le pouvoir guérissant des rayons colorés du Soleil. Le système médical très sophistiqué de l’ayurvéda considère la couleur comme un élément clé de son arsenal thérapeutique, au même titre que l’alimentation et la pharmacopée, et l’applique tant sur la peau qu’à travers le système visuel.

Dans son Canon de la médecine complété en 1025, le grand médecin arabe Ibn Sînâ (Avicenne) accorde une importance vitale aux couleurs, tant du point de vue du diagnostic que du traitement. Il mentionne par exemple que le rouge stimule la circulation du sang, le bleu refroidit, et que le jaune réduit l’inflammation et la douleur musculaire.

Mon collègue Karl Ryberg souligne, dans Living Opticks, son traité d’histoire de la luminothérapie, qu’Avicenne bénéficiait de l’expertise inégalée des verriers du monde arabe, qui étaient parvenus à créer des panneaux de verre teinté d’une pureté chromatique et d’une translucidité sans précédent, bien supérieurs aux verres plus ou moins opaques que fabriquaient auparavant les Égyptiens ou les Babyloniens. Il avait notamment mis au point une alcôve de traitement permettant de baigner ses patients de rayons solaires filtrés par de tels panneaux de verre aux nouvelles teintes cristallines.

Ce perfectionnement du verre teinté est significatif, car il décuple le potentiel d’application de la lumière colorée. Les Vénitiens, dont l’empire commercial détenait le monopole de cette technologie importée de l’Orient, gardaient jalousement son secret. Les artisans de Murano, encore aujourd’hui le siège de la fabrication du verre à Venise, étaient tenus au silence à propos de leur technique, sous peine de mort. Inévitablement, le secret finit par essaimer et dès le XIIème siècle des vitraux aux couleurs de plus en plus chatoyantes font leur apparition dans les églises et cathédrales de l’Europe.

La pureté incomparable de leur lumière est nécessairement d’origine céleste et ils deviennent un élément essentiel des grandes cathédrales gothiques, menant à des chefs-d’oeuvres grandioses comme les rosaces de Chartres ou de Notre-Dame de Paris. On raconte que l’on amenait les gens souffrant de maux physiques ou mentaux sous leurs rayons guérisseurs, source de paix et d’harmonie, pour apporter un soulagement sans pareil.

Le pouvoir de la lumière Anadi Martel