Publié le Laisser un commentaire

L’importance du sommeil dans le domaine de la santé intestinale

Pour un « mieux-être », un lien a été découvert par des chercheurs américains entre le sommeil équilibré et la santé intestinale.

Notre sommeil est aussi important que notre alimentation

Nous sommes nombreux à minimiser notre temps de sommeil, voir quelquefois ne pas dormir, faire une nuit blanche.

Et pourtant, c’est essentiel de bien dormir. C’est ce que démontre une étude faite par l’Université de NOVA SOUTHEASTERN en Floride. L’impact sur la santé intestinale, un sommeil de qualité est essentiel et aiderait au bien-être général. La revue américaine Plos One explique ce fait.

Il existe un lien entre l’intestin et le cerveau avec une influence réciproque. Fondée sur des théories antérieures, les chercheurs se demandent si le manque de sommeil à un impact important sur la diversité microbienne et la santé intestinale.

L’examen a révélé que ceux qui dormaient bien possédaient un meilleur microbiome intestinal, parce qu’il était plus diversifié. Plus l’intestin d’une personne est diversifié, meilleure est la probabilité qu’elle ait une bonne santé globale. Par conséquent, il est établi qu’une bonne nuit de sommeil améliore la diversité microbienne dans l’intestin. Donc, cela mène à une meilleure santé de l’individu et au bien-être général.

En effet, un sommeil pertubé peut entraîner des problèmes de santé à court terme (stress, problèmes psychosociaux) et à long terme (maladies cardiovasculaires, cancer). Pendant les phases les plus profondes du sommeil, le cerveau nettoie tout en communiquant avec l’intestin.

De plus d’autres recherches sur le traitement des émotions et le fonctionnement physiologie ont démontrés les conséquences du stress aigu et chronique dans le cadre du sommeil et de l’alimentation.

Publié le Laisser un commentaire

L’impact de l’alimentation sur notre cerveau

Pour ceux qui ont du temps devant eux, vous pouvez regarder l’émission , la durée est de 53 minutes.

Voici les conséquences de la malbouffe sur notre cerveau, sur le développement de nos enfants, l’impact sur le vieillissement. Des recherches nouvelles, prouvent que notre alimentation peut influencer nos troubles d’humeurs. Conclusions du Professeur JACKA sont à prendre en compte : OMEGA 3, à partir de la conception humaine et éviter les carences.  La composition d’un repas peut modifier nos prise de décissions. 

Nos habitudes alimentaires créent un déséquilibre sur notre santé physique et psychique.  On parle de réactions inflammatoires au niveau des neurones par une alimentation riche en graisse et en sucre qui engendraient  des pertes de mémoires.  Le rôle des bactéries intestinales et nos neurones : le microbiote ont autant d’importance.