Les toxines (métaux lourds, résidus chimiques, acides…) sont des substances présentent dans les aliments, l’eau, l’air et le sol.

La peau est l’un des organes d’élimination les plus puissants. Malheureusement, pour la plupart des personnes, elle est excessivement chargée et inactive. Dû à un mode de vie sédentaire et à l’application de produits chimiques sur la peau (savons, détergents, déodorants, crèmes), celle-ci ne peut remplir ses fonctions naturelles. Les dommages causés par le soleil nuisent aussi sérieusement à la capacité de la peau à détoxifier le corps. De plus, de grandes quantités d’éléments toxiques s’accumulent dans le corps, directement ou indirectement, via notre alimentation, l’eau ou l’air. Par voie de conséquence, ces toxines empoisonnent le système et mettent son équilibre en péril. Certaines toxines telles que la nicotine, l’alcool, le sel, les métaux lourds s’accumulent dans le corps (au niveau du foie et des reins) du fait de l’industrialisation de la vie moderne.

La résonance induite par une exposition au rayonnement infrarouge long d’une longueur d’onde de l’ordre de 10 μm va mettre les molécules d’eau contenant les toxines en vibration. Cette vibration réduit les liaisons ioniques des atomes qui tiennent ensemble les molécules d’eau. Comme la position des molécules d’eau se transforme, les gaz encapsulés et d’autres matériaux toxiques sont libérés. Les toxines qui ne peuvent être éliminées immédiatement par le corps sont encapsulées par un mélange d’eau et de graisse. La circulation du sang et l’énergie cellulaire deviennent altérées là où ces toxines s’accumulent. En effet, les toxines peuvent être responsables de la mauvaise élimination des graisses et de leur stockage, entraînant l’apparition de la cellulite, notamment la cellulite adipeuse (intoxication du tissu adipeux créant la peau d’orange).

Transpirer pour mieux détoxifier

Le rayon infrarouge de l’infrathérapie, bien que non douloureux, pénètre dans le derme à une profondeur de 4 centimètres. Cela permet à la personne de transpirer abondamment, deux à trois fois plus qu’avec un sauna traditionnel, et donc d’être détoxifiée en profondeur. La désintoxication se produit en raison d’un changement dans la fréquence de résonance de la membrane cellulaire dans le corps.

La transpiration permet au corps d’évacuer toutes les toxines présentes ainsi que les pathogènes piégés dans les cellules, comme les métaux lourds. Le cumul de ces substances nocives dans notre corps est progressif et peut persister toute notre vie, provoquant des troubles neurodégénératifs qui peuvent devenir incurables dans les cas extrêmes. Grâce à la désintoxication, notre corps retrouve un souffle de jeunesse et il en est de même pour notre peau. Ceux qui ne veulent pas vieillir peuvent l’utiliser pour garder leur corps jeune.

Désintoxication thérapeutique

Le sauna infrarouge d’infrathérapie permet l’élimination de 80% de l’eau ainsi que de 20% des graisses et des toxines présentes dans les tissus adipeux de la peau par le procédé de transpiration. Le corps détoxifié fonctionne mieux qu’avant. Il peut réduire le stress, la fatigue, la douleur chronique ou les problèmes musculaires et respiratoires.

Le corps détoxifié est également plus enclin à la perte de poids ainsi que la destruction de la cellulite. L’absence de substances toxiques lui permet de retrouver un bon système immunitaire. La circulation sanguine est également améliorée. Ainsi, faire des séances d’infrathérapie plusieurs fois vous permettra de trouver un corps sain que les agents polluants ne pourront plus se gâter, à condition de répéter les séances.

L’infrathérapie est une alternative sûre et saine à l’obésité. Mieux, il permet un entraînement régulier du système cardiovasculaire. Pour un cœur et un corps en bonne santé, faire des séances d’infrathérapie régulières est aussi utile que de faire des activités sportives répétitives.

Cependant bénéfique, l’infrathérapie n’est pas recommandée pour les femmes enceintes et les personnes souffrant d’hypertension sévère. Si vous êtes blessé, assurez-vous de récupérer avant de commencer vos séances d’infrathérapie. Une fois en pleine forme, vous pouvez pratiquer cette méthode régulièrement pour maintenir une santé de fer ou une silhouette élancée.

Perte calorique

Contrairement au sauna traditionnel, le sauna infrarouge permet de perdre du gras. Si le rayonnement infrarouge aide à produire 2 à 3 fois plus de sueur qu’un sauna conventionnel, cela implique que l’augmentation de la consommation de calories est tout à fait impressionnante. La transpiration qui est produite par les infrarouges longs fait partie d’un processus thermostatique complexe qui augmente le rythme cardiaque, le débit cardiaque et le taux métabolique. Ce processus nécessite une quantité significative d’énergie : produire 1 gramme de sueur requiert 0,59 kcal. Les infrarouges longs sont donc un excellent outil pour le contrôle du poids et la mise en forme cardiovasculaire pour ceux qui ne font pas ou ne peuvent pas faire d’exercice, mais veulent un programme de conditionnement physique efficace. Pareillement, il s’agit d’un excellent supplément à tout programme continu de perte de poids ou d’entrainement. Les toxines étant lipophiles, elles ont tendance à se diffuser dans des espaces riches en lipides. La plupart de ces substances sont peu hydrophiles et très solubles dans la graisse comme le tissu adipeux et toutes les membranes cellulaires. Cette particularité leur donne un libre accès aux cellules de tous les organes du corps. De là, leur stockage sur du long terme dans les adipocytes et ailleurs, peut conduire à une surcharge toxique dans l’organisme.

Cellulite

La cellulite est principalement causée par les œstrogènes. Ce phénomène entraîne une accumulation de liquides dans les vaisseaux sanguins. A mesure que ces liquides s’accumulent parmi les cellules conjonctives, la circulation et la lipolyse diminuent car ces cellules ne reçoivent pas suffisamment d’oxygène pour brûler la graisse. Les cellules adipeuses continuent à retenir la graisse, augmentent en volume et génèrent de plus en plus de cellulite. De même, il existe un lien direct entre le ralentissement du métabolisme et l’entreposage des toxines dans les cellules adipeuses. Celles-ci ont tendance à s’accumuler dans la région postérieure. La chaleur infrarouge augmente le rythme cardiaque et la circulation sanguine localisée: cela permet d’inverser les tendances mentionnées ci-dessus.

Circulation sanguine

Le réchauffement d’une partie du corps produit des vasodilatations dans tout le corps, même en l’absence d’un changement de température. Chauffer une extrémité du corps et l’extrémité latérale se dilate aussi. Chauffer les muscles produit une augmentation de flux de sang similaire à celui que l’on constate pendant l’exercice physique. L’élévation de température produit aussi une augmentation du flux sanguin et la dilatation des capillaires, des artérioles, et des veinules. La production de bradykinine, conséquence d’une activité des glandes sudoripares, résulte en l’augmentation de la circulation sanguine et une vasodilatation. Toutes les affections suivantes peuvent être associées, à un certain degré, à une faible circulation et peuvent ainsi répondre à la dilatation périphérique associée à un traitement infrarouge : arthrite, sciatique, mal de dos, hémorroïdes, tension nerveuse, diabète, extrême fatigue musculaires, varices, névrite, bursite, rhumatismes, muscles distendus, fatigue, élongation, crampes, douleurs menstruelles, œdèmes.

Etudes cliniques réalisées par un laboratoire international indépendant

  • tour de taille: diminution moyenne de 2,4 cm, pouvant aller jusqu’à 4,0 cm
  • tour de hanche: diminution moyenne de 2,0 cm, pouvant atteindre 2,5 cm
  • tour de cuisse: diminution moyenne de 1,4 cm, et jusqu’à 2,0 cm

Ces résultats ont été constatés en moyenne après 12 séances sur un mois.

%d blogueurs aiment cette page :