Publié le Laisser un commentaire

Le stress pour toutes et tous

Qu’est ce que le stress ?

Le stress est souvent perçu comme redoutable, qui diminue nos défenses immunitaires et provoque plusieurs troubles. Nous aimerions tous vivre sans stress, voir le moins possible.

Et pourtant, il est impossible d’éliminer les situations stressantes. Le stress est normal et fait partir de nos fonctionnement. L’élimination du stress pourrait nous priver d’opportunités de croissance et de performance.

Soyons différents lors de situation de stress, ayons une approche plus efficace ! Regardons le stress comme un outils afin d’en tirer des bénéfices …

Qu’est ce que le stress ?

Le stress a souvent mauvaise presse, il est perçu de façons négatives. En y réfléchissant, rien que de le voir ainsi, cela nous stresse déjà. Et nous sommes stressé(e)s d’être stressé(e)s.

Imaginons que je vous propose des lunettes de soleil, vous avez le choix entre les noires et celles de couleurs :

Lunette noire

Si vous vous dotez de la paire de lunette noire, vous percevez le stress comme un fardeau qui diminue votre santé, vos performances et votre bien-être.

Lunette de couleurs

Si vous souhaitez mettre la paire de lunette colorée, vous voyez le stress comme un outil, vous permettant de booster vos défenses immunitaires, d’améliorer votre santé, votre bien-être, et d’être plus performant.

Pour une plus grande satisfaction de vie et moins d’anxiété, il est important de percevoir comme un outil apportant des bienfaits

Bien gérer le stress, c’est améliorer vos défenses naturelles

Qui n’a pas ressenti « la boule au ventre », les mains moites, une accélération du rythme cardiaque avant un examen, un entretien professionnel, lorsque vous avez trop de tâches à effectuer ou lors de la vision d’un événement sportif … ?

En effet dans beaucoup de situations nouvelles, pouvant être imprévisibles avec un manque de contrôle, menaçant notre égo, celles-ci nous demandent des ressources. Pourtant, nous avons appris à utiliser ces mêmes ressources naturellement sans stresser lorsque la situation est familière, avec un soutien social, par la confiance en soi, par nos connaissances et nos aptitudes.

Le stress, c’est normal. Il nous permet de réagir plus efficacement et d’affronter des situations difficiles.

Le Stress, est une Défense naturelle du corps, par le déclenchement d’hormones comme le Cortisol, l’adrénaline augmentant le rythme cardiaque, la température corporelle, et qui accroit la vigilance. Comme il est important de voir le stress comme un allié, et permettre à notre corps de réagir différemment et d’en récolter les avantages.

Le stress, c’est normal

Gardez en tête les bienfaits du stress ! Modifiez votre vision du stress si celui-ci est pour vous synonyme de détresse. Réévaluez votre stress et adoptez un autre état d’esprit, faites le choix de porter les lunettes de couleurs.

Réévaluez votre stress

Par exemple, dites -vous que si votre coeur bat plus rapidement face à une situation stressante, c’est pour vous apporter plus d’oxygène dans votre cerveau. Focalisez vous sur un objectif que vous jugez pertinent, ce n’est pas une menace mais un défi. Analysez vos ressources pour atteindre votre but, mettez vous en confiance pour ainsi entraîner des changements physiologiques, des bienfaits corporels. Ne restez pas isolé, aidez ou demandez de l’aide. Il est possible d’optimiser sa réponse au stress d’une façon plus générale en modifiant son état d’esprit. Ainsi votre cerveau enregistre cette situation comme normale, et non menaçante.

Modifiez son état d’esprit sur le stress

Que représente le stress pour vous ? Est-il mauvais ? Est-il bon ? Pourquoi ne pas inverser nos interprétations sur le sujet, et parler de gérer son stress de façon à ce qu’il représente pour nous : la performance, une amélioration de notre santé. Nos pensées positives ont un pouvoir d’enrichir et de détruire nos croyances limitantes. Le choix, c’est le vôtre ! : prendre les lunettes noires ou de couleurs. Vivez une situation stressante comme une expérience positive, un apprentissage de la vie : le stress enrichit.

Rendre le stress positif contagieux, et apprendre aussi à nos enfants à le regarder différemment.

Que vas tu faire face au stress ?
Publié le Laisser un commentaire

L’importance du sommeil dans le domaine de la santé intestinale

Pour un « mieux-être », un lien a été découvert par des chercheurs américains entre le sommeil équilibré et la santé intestinale.

Notre sommeil est aussi important que notre alimentation

Nous sommes nombreux à minimiser notre temps de sommeil, voir quelquefois ne pas dormir, faire une nuit blanche.

Et pourtant, c’est essentiel de bien dormir. C’est ce que démontre une étude faite par l’Université de NOVA SOUTHEASTERN en Floride. L’impact sur la santé intestinale, un sommeil de qualité est essentiel et aiderait au bien-être général. La revue américaine Plos One explique ce fait.

Il existe un lien entre l’intestin et le cerveau avec une influence réciproque. Fondée sur des théories antérieures, les chercheurs se demandent si le manque de sommeil à un impact important sur la diversité microbienne et la santé intestinale.

L’examen a révélé que ceux qui dormaient bien possédaient un meilleur microbiome intestinal, parce qu’il était plus diversifié. Plus l’intestin d’une personne est diversifié, meilleure est la probabilité qu’elle ait une bonne santé globale. Par conséquent, il est établi qu’une bonne nuit de sommeil améliore la diversité microbienne dans l’intestin. Donc, cela mène à une meilleure santé de l’individu et au bien-être général.

En effet, un sommeil pertubé peut entraîner des problèmes de santé à court terme (stress, problèmes psychosociaux) et à long terme (maladies cardiovasculaires, cancer). Pendant les phases les plus profondes du sommeil, le cerveau nettoie tout en communiquant avec l’intestin.

De plus d’autres recherches sur le traitement des émotions et le fonctionnement physiologie ont démontrés les conséquences du stress aigu et chronique dans le cadre du sommeil et de l’alimentation.

Publié le Laisser un commentaire

Notre cerveau en période de stress

En période de stress, comment fonctionne notre cerveau ?

On dit des choses regrettables souvent en période de stress. On se laisse submerger et il nous arrive de prendre de mauvaises décisions. Lorsque le calme s’installe ; on prend du recul et on culpabilise en se disant : « J’aurais dû répondre cela, j’aurais dû faire ceci. »

Le Congrès international de l’INSPNE a eu lieu en août 2019 à Milan  et des nouveaux résultats ont été présentés sur le domaine du stress. Notamment une explication sur le fait que nous soyons incapable de penser correctement lorsque nous sommes stressé(e)s.

http://www.ispne.net/

Le « Gel de pensée », pourquoi ?

Depuis plusieurs années, les chercheurs tentent de comprendre le mécanisme à la base de ce « gel de pensée ».

Nos pensées classées en deux catégories

Le fonctionnement de la  pensée contrôlée

Il implique de l’effort. On contrôle alors sa pensée, on analyse le pour et le contre. En fait, on prend une décision informée sur ce que l’on devrait dire ou faire.

Le fonctionnement  de  la pensée automatique

Il nécessite peu d’effort. Ce sont des types de pensées qui se basent sur des habitudes. Par exemple, c’est le mode de pensée automatique qui permet de refaire le chemin 1000 fois du lieu de travail à la maison.

Les études ont montré qu’après une réponse de stress intense, le cerveau se met rapidement en mode automatique. De là, la pensée devient alors plus rigide, plus instinctive. Notre cerveau est une alarme, et sa mission principale est de garantir notre survie. Lorsque ce mode de pensée automatique est déclenché par un stress, il peut être parfois destructeur. Ne pas confondre l’anxiété et le stress. Ce dernier, intervient sur le moment ou juste peu avant. Pour sa part, l’anxiété se manifeste bien bien avant l’évènement.

Eprouver, soyons objectif

Il est important, de ressentir les choses, de ne plus réfléchir en boucle, de ne pas ruminer sans cesse : de mettre son cerveau au repos de temps en temps pour se ressourcer. Par conséquent, soyons objectifs pour ainsi gérer nos émotions, nous écouter.

Le stress est vital, il nous aide à être plus vigilant et performant.

Publié le Laisser un commentaire

Facebook et nos émotions,

 

Une vidéo d’ARTE sur le géantissime FACEBOOK et son intéraction sur nos émotions et nos sécrétions de DOPAMINE.

Tout est bien calculé pour nous rendre addict(e)s aux réseaux sociaux. Pourquoi, nous passons tellement de temps face à nos écrans car tout répond à notre besoin : la sociabilité.

Publié le Laisser un commentaire

L’éclairage, prendre conscience …

Omniprésente dans notre quotidien, la lumière  est émise lors l’utilisation de nos écrans, est présente dans l’éclairage LED (Light Emitting Diodes) domestique ou public . Vue, sommeil, cerveau sont impactés à l’exposition de la lumière artificielle. Les méfaits des éclairages LED sont de nouveau pointés du doigt par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Nos sources lumineuses peuvent aussi se montrer instables.
En faisant le choix de nous équiper du système Sensora®, SevySo a pris conscience  des impacts néfastes à force  d’être soumis à ce type d’ éclairage. Les séances proposées par le centre harmonisent et rééquilibrent notre cerveau et notre vision, avec une lumière pure et réfléchie.

Sensortech Fournisseur du Sensora® a créé le LightBee© est un convertisseur lumière. Il détecte instantanément si une source lumineuse est propre et stable, ou si elle scintille.

 

Le Centre SevySo a vérifié son éclairage pour vous fournir un environnement apaisant.
  • Qu’est-ce que le bruit lumineux ?

Le « bruit lumineux » est un scintillement ou un vacillement de la brillance d’une source lumineuse. Les sources lumineuses artificielles émettant une lumière parfaitement stable sont très rares, même si l’on ne s’en rend pas compte, car elles scintillent à une vitesse ou fréquence trop rapide pour être perçue par notre système visuel (au-delà de 50 à 70 Hz). 
  • Pourquoi le bruit lumineux est-il important ? 

Même invisible à l’œil nu, le scintillement lumineux peut avoir des effets néfastes sur notre système nerveux, plus ou moins graves selon les individus.  Chez certaines personnes sensibles, un scintillement même faible peut provoquer des migraines, mauxde têtes et tensions visuelles. Pour les autres, il s’ajoute au stressenvironnemental général, contribuant potentiellement, à la longue, à diverses pathologies chroniques.
  •  Comment peut-on réduire le bruit lumineux dans notre environnement ?

Un organisme de réglementation de l’industrie, la IEEE, recommande de minimiser tout scintillement ayant une fréquence inférieure à 3 000 Hz, une nouvelle norme beaucoup plus astreignante que les précédentes.*
À l’heure actuelle, le niveau de scintillement des sources lumineuses commerciales n’est toujours pas réglementé et les fabricants ne le mentionnent pas dans leurs spécifications. La seule façon d’évaluer le niveau de scintillement d’une ampoule DEL consiste à utiliser un détecteur comme le LightBee. Vous constaterez que différentes ampoules peuvent émettre des niveaux de scintillement allant de négligeables à extrêmes.

  • Vérifiez toutes les ampoules que vous achetez pour la maison et le bureau. Évitez les DEL et autres ampoules générant un bruit lumineux excessif.
  • Evitez d’utiliser un variateur de lumière avec les ampoules DEL. Vous découvrirez que même les variateurs conçus spécifiquement pour les DEL génèrent habituellement beaucoup de scintillement.

* Recommended Practice for Modulating Current in High-Brightness LEDs for Mitigating Health Risks to Viewers, Institute of Electrical Engineers and Electronics Std 1789 (2015).

• La lumière bleue, c’est quoi ?

C’est un type de lumière riche en longueurs d’onde courtes, dite « riche en bleu« . Elle donne un éclairage plus intense que les lampes classiques – comme les lampes à incandescence aujourd’hui interdites. Chère à l’achat mais très économique sur la durée car peu énergivore, elle est aujourd’hui présente dans tous les foyers et est utilisée pour l’éclairage public.

Depuis plusieurs années, de nombreuses études montrent une incidence de cette lumière bleue sur la santé et l’environnement. Neuf ans après son premier rapport, la nouvelle analyse menée par l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, confirme la « toxicité de la lumière bleue » sur la rétine.

infographie.jpg

• Une lumière bleue néfaste pour la vue et le sommeil

Si la plupart des ampoules LED achetées dans le commerce et utilisées pour un usage domestique ne sont pas dangereuses (elles sont sans risque quel que soit le temps d’exposition), certaines qui font partie de la catégorie de risque 2 (risque supérieur si l’ exposition maximale est supérieure à 100 secondes) posent problème en cas d’exposition violente ou prolongée. Leur lumière bleue agit en effet sur la rétine et peut conduire à une baisse de la vue. Cette lumière a des effets phototoxiques c’est-à-dire qu’elle agit sur les tissus oculaires de la rétine et peut les dégrader. L’accumulation de lumière bleue peut ainsi accélérer le vieillissement rétinien et entraîner une « augmentation des risques de survenue d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) », une maladie qui touche plus d’un million de personnes en France.

Certains éclairages LED trop riches en bleu peuvent être plus dangereux que d’autres pour la vue. C’est le cas des phares de voiture mais aussi des objets de notre quotidien comme les guirlandes décoratives, certains jouets ou certaines lampes torches.

• Un sommeil perturbé

Smartphone, tablette, ordinateur… L’Anses alerte aussi sur les incidences de la lumière bleue émise par ces nouvelles technologies préjudiciables à la qualité de notre sommeil, relayant ainsi les inquiétudes des spécialistes. Une exposition même faible, le soir ou la nuit, à cette lumière bleue perturbe nos rythmes biologiques car elle empêche en effet la production de mélatonine, « l’hormone du sommeil », notamment chez les plus jeunes dont la rétine est plus fragile. Mais elle a aussi des « effets potentiels » sur les femmes enceintes, les seniors ainsi que les personnes travaillant la nuit. Avec à la clé des risques accrus de maladies chroniques comme le diabète mais aussi de pathologies cardiovasculaires et de cancers.

Pour terminer, l’Anses rappelle que cette pollution lumineuse malmène aussi le règne animal et végétal. C’est un risque supplémentaire d’atteinte à la biodiversité mondiale.

• Que faire selon l’Anses?

– Privilégiez à la maison des  éclairages à LED de type « blanc chaud », dont la température de couleur est inférieure à 3 000 K (basse température de couleur). Similaires aux anciens éclairages, ils présentent un faible risque de phototoxicité.

Évitez de vous exposer le soir ou la nuit à la lumière bleue des écrans (smartphone, tablette, ordinateur), un conseil à diffuser plus particulièrement auprès des plus jeunes.

– Pour les entreprises automobiles, réduire l’intensité lumineuse des phares des véhicules, pour que les conducteurs ne soient plus éblouis lorsqu’ils se croisent… tout en garantissant la sécurité routière de tous.

• Verres anti-lumière bleue et filtres jaunes pour smartphone sont-ils efficaces ?

Verres traités, lunettes de protection, écrans spécifiques… Pour l’Anses, leur efficacité contre les effets néfastes de la lumière bleue reste « très variable »et leur efficacité pour la préservation des rythmes circadiens est encore à démontrer.

Publié le Laisser un commentaire

Les prévisions affectives

Il faut être à l’affût de ses émotions dans le cadre d’un projet. Souvent à sa finalisation nous ne percevons pas la joie tant attendue.

Dans le cadre du travail, pendant l’élaboration d’un projet, on peut être pris d’une grande motivation remplie d’énergie pour l’accomplir . Souvent au détriment de sa vie personnelle, on pense au projet  continuellement. Dès  l’accomplissement du projet, nos émotions sont différentes,  et font places à  la déception, à l’épuisement professionnel…

Comment prédire ? Comment savoir ce que l’on va ressentir dans le futur ?

L’exemple d’un match de foot, où supporters , joueurs vivent cet instant pleins d’espoirs . Et  le résultat tombe,   désillusion pour certains, et euphorie pour les autres. La simplicité de la vie, veut que l’on vive les instants présents sans enchérir ceux à venir.

Nous surestimons nos émotions prédites , elles ont  un impact sur les émotions réelles, évitons la contamination mentale d’espérer  : d’être super heureux.

Nous ne devons pas stimuler nos prévisions affectives par nos ressentis du moment. Nous sommes dans l’erreur d’estimation. Vers l’âge de 60 ans par le recul de la vie, nous le savons et le comprenons.

Nos prévisions affectives doivent avoir peu d’importance dans nos prises de décisions, et laissons notre intuition sereine. Pour améliorer nos prévisions affectives, essayons de nous rappeler au moins de 3 évènements similaires plutôt typiques que atypiques. Avoir une pensée plus globale, plus holistique, par exemple se poser la question « qu’allons nous faire sur la journée et pas seulement attendre un résultat « .

Les populations asiatiques par leur éducation n’inspirent pas à l’espoir d’émotions fortes dans leur avenir, ils se laissent porter par le temps.

Les prévisions affectives ternissent nos relations amoureuses, modèlent nos décisions. Nous, placent aussi dans la procrastination à remettre au lendemain par exemple un rendez vous de santé de peur d’avoir un verdict.

Publié le Laisser un commentaire

L’essentiel, c’est vous – Forfaits

Nous sommes tous uniques et avons chacun, nos zones d’amélioration à atteindre pour nous permettre de mieux vieillir. Dans le cadre de la prévention, de l’amélioration, de la correction, le Centre SevySo vous propose des programmes avec un bilan personnalisé.

Nous sommes tous happés par le temps. On ne s’écoute plus pris dans le tourbillon de la performance. On remet à demain, et notre corps, notre cerveau en subissent les conséquences. On tient jusqu’au jour où la blessure/ la maladie nous oblige à nous poser.

Pourquoi attendre ? Juste quelques minutes, une heure à accorder à notre personne car pour réussir à affronter notre quotidien, la solution est en nous. Il faut simplement prendre le temps de s’écouter et de se recentrer sur l’essentiel : SOI.

Publié le Laisser un commentaire

Regardez « SEVYSO _ Centre de Gestion du Stress et des Émotions »

Bonjour à toutes et à tous, que ce soit 1€ à plus, votre soutien est précieux. Vous faire plaisir avec une contrepartie pour essayer nos prestations basées autour du froid, de l’eau, de la chaleur et de la lumière.
A partager
Nous vous remercions
#rennes #cryothérapie #infrathérapie #luminothérapie #hydromassage Sevyso
#rennescentreville #bienêtre
https://www.tudigo.co/don/centre-de-gestion-du-stress-et-des-emotions