Infrathérapie, Bien Être

Les études cliniques du VITAL Dôme ont démontré ses vertus thérapeutiques sur l’amélioration du bien-être général

Infrathérapie, Bien Être

Les études cliniques du VITAL Dôme ont démontré ses vertus thérapeutiques sur la détente

La transpiration

La sueur est constituée à 99% d’eau, O,5% de sels minéraux et O,5% de matières organiques. La sueur est produite par 3 types de glandes :

  • Les glandes sudoripares eccrines :

La sueur eccrine est un liquide aqueux, incolore, composé d’eau, de chlorure de sodium, d’ammoniaque, d’urée, d’acide lactique… Elle participe à l’élaboration de film hydrolipidique de surface : elle est donc protectrice. Elle a des propriétés antifongiques et antiseptiques attribuées à son pH acide, permet l’élimination des toxines et maintient l’hydratation de la couche cornée.

  • Les glandes sudoripares apocrines :

La sueur apocrine a un débit extrêmement limité, quelques microlitres par jour. Elle est épaisse et particulièrement riche en composés lipidiques, en urée et ammoniaque. A cause des bactéries naturellement présentes à la surface de la peau qui les transforment, ces secrétions occasionnent la typique « odeur de transpiration ». Les glandes sudoripares apocrines ne s’activent qu’à partir de la puberté, sous l’influence du système hormonal, et sont de ce fait des caractères sexuels secondaires.

  • Les glandes sébacées :

Elles sécrètent le sébum qui contient essentiellement des lipides (glycérides, acides gras libres, cires, scalènes) et des débris de cellules mortes. Le sébum lubrifie le poil et la peau. Il participe à l’élaboration du film hydrolipidique de surface : il est donc protecteur. Il diminue l’évaporation de l’eau à la surface de la peau lorsque l’humidité externe est faible et maintient la souplesse de la couche cornée.

Lors d’un effort physique l’organisme monte en température et son objectif premier va être de stabiliser cette température aux alentours des 37°C. Pour cela, il va mettre en place deux stratégies, la vasodilatation (agrandissement des vaisseaux sanguins) et la transpiration ( c’est ce qui se passe pendant une séance d’Infrathérapie dans le VITAL DOME)

La transpiration est donc un phénomène physiologique naturel essentiel à l’organisme pour lui assurer thermorégulation , élimination des déchets métaboliques (30% des déchets métaboliques) et protection (hydratation de la peau, rôle immunologique …). La transpiration est donc la garante d’une belle beau, d’une bonne santé.

Une étude réalisée par des chercheurs américains a montré que la sueur dégagée par les utilisateurs de sauna infrarouge était différente de la sueur des personnes utilisant un sauna traditionnel ou faisant de l’exercice normal. En plus de l’eau libérée dans un sauna infrarouge, on trouve du cholestérol, des toxines liposolubles, des métaux lourds toxiques, de l’acide sulfurique, du sodium, de l’ammoniac et de l’acide urique.

Une séance de VITAL Dôme en provoquant une légère hyperthermie va donc permettre une transpiration profonde au niveau de l’hypoderme. Cette transpiration se compose en moyenne d 80% d’eau et 20% de graisse, de toxines, de substances nocives (cholestérol, acide graisseux, acide lactique..) et de traces de métaux lourds (aluminium, baryum, cadmium, cuivre, titane, nickel, mercure, plomb…) mais aussi de la DIOXINE (nom générique d’une famille de composants chloro-organiques oxygènes extrêmement toxiques, dont la principale source est l’incinération des déchets).

Infrathérapie, le VITAL DÔME® …

Le fruit de plusieurs années de recherche sur les infrarouges longs et leurs effets bénéfiques sur le corps humain.

Sa forme parabolique résulte d’une étude approfondie de l’émission des infrarouges longs, destinée à en optimiser la diffusion quelques soient les zones à traiter et les bénéfices recherchés. Chaleur homogène, diffusion douce et progressive, idéales en terme d’efficacité. Un équipement à la pointe de la technologie permettant des soins entièrement personnalisables.

La découverte et l’utilisation de la technologie « Infrarouge » IRL

Willian HERSCHEL

C’est en 1800 que l’astronome William HERSCHEL découvre les infrarouges. Il met en évidence que la chaleur peut se transmettre pour une forme invisible de la lumière. C’est à dire ni par convection (déplacement d’air chaud), ni par conduction (propagation dans un solide)

Dr Tadashi Ishikawa

Dans les années 1960, des chercheurs chinois et japonais ont fait plusieurs découvertes pertinentes suite aux recherches déjà existantes sur les traitements infrarouges. Le Dr Tadashi Ishikawa, membre du département recherche et dévéloppement du Fuji Medical, a reçu un brevet en 1965 pour un radiant infrarouge en céramique de zirconium, utilisé dans les premiers systèmes thermiques infrarouges de guérison. Les médecins japonais ont été les seuls à employer ces systèmes thermiques infrarouges dans le milieu hospitalier et médical pendant 14 ans. En 1979, ils ont finalement été utilisés pour un usage auprès du grand public.

Infrathérapie, Bien Être

Les études cliniques du VITAL Dôme ont démontré ses vertus thérapeutiques sur l’affinement de leur silhouette.

Infrathérapie, Bien Être

Les études cliniques du VITAL Dôme ont démontré ses vertus thérapeutiques sur l’amélioration de la qualité du sommeil.

Infrathérapie, Bien Être

Les études cliniques du VITAL Dôme ont démontré ses vertus thérapeutiques sur la diminution de la sensation de jambes lourdes

Infrathérapie, Bien Être

Les études cliniques du VITAL Dôme ont démontré ses vertus thérapeutiques sur l’amélioration de la fermeté de la peau.

Les effets du VITAL DÔME sont prouvés cliniquement par un laboratoire international indépendant.

Le système Sensora, unique en Bretagne

Le Centre SevySo est le 5ème établissement à accueillir le Sensora.

Cette thérapie intégrative, on pourrait en parler des heures, aucun mot n’égalera le ressenti corporel pendant et après la séance. Système multi sensoriel, le Sensora aide à intégrer, à s’approprier vos accompagnements (coaching, yoga, suivi psychologique, psychiatrique, hypnose ..)

Le Sensora ne demande aucun effort, c’est un bain de lumière, inondé de musique et enveloppé de vibrations.

Besoin de lumière, d’équilibre , de faire une pause..
Séance Découverte du Système #sensora, un test couleur suivi d’une séance pour une durée d’une heure.
Prix 40€
L’essentiel c’est vous, réserver sur notre site
https://www.rdv360.com/sevyso

Infrathérapie, Minceur

Les effets du VITAL DÔME sont prouvés cliniquement par un laboratoire international indépendant.

L’infrathérapie VITAL Dôme

Dans le VITAL Dôme, le corps est réchauffé directement par la chaleur du rayonnement sans augmenter la température ambiante. Les infrarouges longs traversent la peau jusqu’à 4 cm de profondeur, le réchauffement se produit au cœur du tissu musculaire provoquant ainsi une sudation importante identique à celle générée lors d’un effort physique soutenu.

Favorise la régénération des cellules,

Cette sudation permet d’évacuer les toxines et de brûler un nombre important de calories sans effort.

Les effets sur la santé de ce puissant outil de détoxification du corps dépassent largement le simple soulagement du stress, de fatigue et des douleurs chroniques.

Cette technologie représente une véritable révolution pour la détoxification du corps humain quotidiennement agressé par des milliers d’agents polluants.

La température se maintient entre 37°C et 80°C, contrairement aux saunas conventionnels à vapeur dont les pointes de chaleur peuvent atteindre les 110°C. Idéal pour les personnes qui supportent mal la chaleur, le sauna infrarouge thérapeutique ne présente aucun des inconvénients et des contre-indications des saunas traditionnels.

« L’élévation de la température corporelle est la clé pour restaurer la santé »

Dr Marcio Bontempo


Infrathérapie, Minceur

Les effets du VITAL DÔME sont prouvés cliniquement par un laboratoire international indépendant.

Les toxines

Les toxines sont des substances présentes dans les aliments, l’eau, l’air et le sol.

La résonance induite par une exposition au rayonnement infrarouge long d’une longueur d’onde de l’ordre de 10 micromètres, va mettre les molécules d’eau contenant les toxines en vibration . Cette vibration réduit les liaisons ioniques des atomes qui tiennent ensemble les molécules d’eau. Comme la position des molécules d’eau se transforme, les gaz encapsulés et d’autres matériaux toxiques sont libérés.

Les toxines qui ne peuvent être éliminées immédiatement par le corps sont encapsulées par un mélange d’eau et de graisse. La circulation du sang et de l’énergie cellulaire deviennent altérées là où ces toxines s’accumulent. En effet, les toxines peuvent être responsables de la mauvaise élimination des graisses et de leur stockage, entraînant l’apparition de la cellulite, notamment la cellulite adipeuse (intoxication du tissu adipeux créant la peau d’orange)

Luminothérapie, chromothérapie antique

Extrait du livre  » Le Pouvoir de la Lumière  » À l’aube d’une nouvelle médecine  » d’ Anadi Martel

L’Inde possède une tradition de chromothérapie riche et ancienne, qui remonte à au moins 1500 av.J.-C. comme en témoigne l’Atharva-Véda qui détaille le pouvoir guérissant des rayons colorés du Soleil. Le système médical très sophistiqué de l’ayurvéda considère la couleur comme un élément clé de son arsenal thérapeutique, au même titre que l’alimentation et la pharmacopée, et l’applique tant sur la peau qu’à travers le système visuel.

Dans son Canon de la médecine complété en 1025, le grand médecin arabe Ibn Sînâ (Avicenne) accorde une importance vitale aux couleurs, tant du point de vue du diagnostic que du traitement. Il mentionne par exemple que le rouge stimule la circulation du sang, le bleu refroidit, et que le jaune réduit l’inflammation et la douleur musculaire.

Mon collègue Karl Ryberg souligne, dans Living Opticks, son traité d’histoire de la luminothérapie, qu’Avicenne bénéficiait de l’expertise inégalée des verriers du monde arabe, qui étaient parvenus à créer des panneaux de verre teinté d’une pureté chromatique et d’une translucidité sans précédent, bien supérieurs aux verres plus ou moins opaques que fabriquaient auparavant les Égyptiens ou les Babyloniens. Il avait notamment mis au point une alcôve de traitement permettant de baigner ses patients de rayons solaires filtrés par de tels panneaux de verre aux nouvelles teintes cristallines.

Ce perfectionnement du verre teinté est significatif, car il décuple le potentiel d’application de la lumière colorée. Les Vénitiens, dont l’empire commercial détenait le monopole de cette technologie importée de l’Orient, gardaient jalousement son secret. Les artisans de Murano, encore aujourd’hui le siège de la fabrication du verre à Venise, étaient tenus au silence à propos de leur technique, sous peine de mort. Inévitablement, le secret finit par essaimer et dès le XIIème siècle des vitraux aux couleurs de plus en plus chatoyantes font leur apparition dans les églises et cathédrales de l’Europe.

La pureté incomparable de leur lumière est nécessairement d’origine céleste et ils deviennent un élément essentiel des grandes cathédrales gothiques, menant à des chefs-d’oeuvres grandioses comme les rosaces de Chartres ou de Notre-Dame de Paris. On raconte que l’on amenait les gens souffrant de maux physiques ou mentaux sous leurs rayons guérisseurs, source de paix et d’harmonie, pour apporter un soulagement sans pareil.

Le pouvoir de la lumière Anadi Martel

Infrathérapie, Minceur

Les effets du VITAL DÔME sont prouvés cliniquement par un laboratoire international indépendant.

La transmission de chaleur

D’une manière générale, la chaleur se transmet de trois manières :

  • Par conduction (contact direct)
  • Par convection (par exemple de l’air chaud)
  • Par rayonnement (rayonnement électromagnétique)

Infrathérapie, les infrarouges longs

La lumière du soleil se compose de différentes longueurs d’ondes qui sont combinées pour produire « la lumière du jour ». La lumière infrarouge se situe dans les longueurs d’ondes inférieures du spectre. Elle n’est pas visible à l’œil nu, mais c’est ce qui produit la chaleur que nous ressentons durant les belles journées ensoleillées, hiver comme été.

Les infrarouges sont classés comme suit :

  • Infrarouges courts (A) compris entre 0,76 et 1,5Qm allant de 1658°C à 3538°C.
  • Infrarouges moyens (B° compris entre 1,5 et 5,6Qm de 244°C à 1658°C.
  • Infrarouges lointains(C) compris entre 5,6 et 1000µm allant en deçà de 244°C

La longueur d’onde de l’infrarouge long est celle qui préside à toute croissance de vie dans la nature, on l’appelle également « rayons biogénétiques » ou « rayon vital ». Ces rayons ont la particularité de pénétrer profondément dans les tissus du corps humain. A l’état naturel, les infrarouges longs, rayons hautement bénéfiques sont présents lors du lever et du coucher du soleil.

« A la température corporelle, le rayonnement infrarouge émet l’énergie idéale pour donner plus de vigueur aux cellules et optimise les processus de croissance et développement des êtres vivants »

Les infrarouges longs sont facilement absorbés par l’homme, les animaux et les plantes. Ils sont capables d’activer les fonctions cellulaires. Le rayonnement infrarouge ne réchauffe pas l’air, il élève la température interne du corps (transfert de la chaleur par rayonnement). C’est ce rayonnement qui est émis par les panneaux « B-Carbon », partie essentielle du VITAL Dôme® . Ils pénètrent en profondeur dans le corps sans faire augmenter excessivement la température ambiante.

Les rayons infrarouges longs ont 3 caractéristiques distinctes :

Rayonnement :

Les rayons infrarouges peuvent dégager de la chaleur ou se diffuser à partir d’une source localisée, c’est le principe de la Réflexion .

Pénétration :

La différence entre la lumière infrarouge et la lumière visible réside dans le fait que les rayons infrarouges, surtout longs, pénètrent dans les tissus du corps humain. C’est l’Absorption.

Résonance :

Lorsque les rayons infrarouges longs ont pénétré les tissus de l’organisme, les molécules d’eau rentrent en résonance. Avec l’activation des particules, il y a augmentation de la température. C’est la Transmission.

La combinaison de ces trois caractéristiques s’appelle l’Incidence.

Différents types de saunas

Convection :

Sauna SCANDIVANE :

  • Air ambiant chauffé à 90°C/110°C
  • Pratique assise
  • Pratique collective
  • Sensation d’étouffement dû à la chaleur, difficulté à respirer
  • Fatigue
  • Transpiration par les glandes sudoripares
  • Inhalation des toxines
  • Tire sur les glandes surrénales

Existant depuis 3.000 av.J-C

Infrarouge :

Sauna Infrarouge :

  • Corps chauffé en partie par les infrarouges
  • Pratique assise
  • Pratique collective
  • Petites plaques Infrarouges longs peu puissantes
  • Tête à l’intérieur
  • Toxines inhalées

Existant depuis 1960

VITAL DÔME :

  • Corps chauffé à 360° par les plaques carbones
  • Pratique allongée
  • Pratique individuelle
  • Tête à l’extérieur
  • Régulation de la température
  • Transpiration des glandes sudoripares et sébacées
  • Supporté par les claustrophobes

Existant depuis 2013

L’infrathérapie, son histoire

Ce sont les finlandais qui ont popularisé l’utilisation du sauna. Leurs ancêtres les utilisaient lors de leurs cérémonies pour leur bien-être mental, spirituel et physique.

Ils y sont restés fidèles lorsqu’ils se sont déplacés entre 5.000 et 3.000 av. J-C du nord-ouest du Tibet à leur nouvel emplacement en Finlande.

Les indiens d’Amérique, qui utilisaient des huttes aménagées pour se nettoyer et se purifier, reconnaissaient les effets bénéfiques sur la santé du processus de transpiration. Puis, ces huttes de transpiration ont été améliorées en sauna enterré.

Avec la maîtrise du travail du bois, les cahutes devinrent des maisonnettes en bois empilées à la manière des fustes dans une bonne partie de l’Europe. Ce sont les saunas à fumée, que l’on appelait étuves en FRANCE.

Au XIXème siècle, l’église catholique d’Europe Centrale et Occidentale, luttant contre la nudité et la promiscuité, mit toute son énergie à éradiquer ces étuves et bains publics en interdisant leur pratique et en fermant les établissements. Cette pratique survécut en Russie et dans les pays nordiques, plus tardivement christianisés, où les églises orthodoxes et luthériennes surent en percevoir les bienfaits hygiéniques pour les populations.

Snapchat – Pourquoi sommes nous addict(e)s ?

Et hop, un autre vidéo de « Dopamine »  d’ARTE à visionner :  quel impact à cette application sur notre cerveau ? On parle d’effet IKEA ! Car on s’investit à la fabrication du snap, et prendre de la valeur à celui qui réception le snap (photo).  Le don et le contre don, fréquences des échanges qui deviennent chronophages.  Pas de like chez SNAPCHAT, mais le STREAK est utilisé  :  encore plus addictif.

Si fatigué(e)s, pourquoi ?

En cette période de l’année, certains de nous se sentent à bout de force.

Epuisé(e)s, déprimé(e)s, débordé(e)s, autour de nous on rencontre très facilement des personnes irritables depuis que l’automne s’est installée. Cet état touche toute génération :  bébé, enfant, adolescent, adulte, senior.

On est pressé par le temps, des nuits trop courtes, un réveil qui sonne trop tôt. On aimerait rester encore quelques minutes au lit avant d’aller travailler. On attend avec hâte les jours de repos pour récupérer. Et l’on se sent oppressé car finalement fatigué(e)s, le temps nous manque pour effectuer nos tâches quotidiennes. On tombe alors dans la proscratinisation, et on remet tout au lendemain.

Nous sommes nombreux à vivre cette situation en cette période de l’année, et ce n’est pas un hasard.

Une raison à cet état  …

Les nuits s’allongent, les jours raccourcissent. La fatigue se ressent dans la journée et le sommeil n’est pas récupérateur. C’est le manque de lumière naturelle dans la journée qui impacte notre humeur. La lumière du jour, nous donne de l’énergie, de la vitalité et de la joie. Et surtout cette exposition nous permet de ne pas produire l’hormone qui facilite le sommeil : la mélatonine.

Des solutions pour pallier au manque de soleil ?

S’exposer au maximum à la lumière du jour, très tôt dans la journée est une solution idéale. Effectuer des promenades permet de s’aérer l’esprit et redonne du dynamisme.

Faire des séances de luminothérapie, le Centre SevySo vous propose un système multi sensoriel unique en BRETAGNE, qui n’impose pas de faire les séances au réveil ou au coucher, mais à n’importe quel moment de la journée. Vous êtes allongé(e)s sans effort dans un fauteuil doté d’effets kinesthésique, face à vous un cercle de lumière colorée danse en harmonie avec l’ambiance musicale. Nous sommes ouverts sur rendez-vous à partir de 7h jusqu’à 20h du lundi au samedi et le dimanche de 7h à 13h. Des sessions de 10 minutes sont suffisantes pour activer la concentration et se sentir plus vigoureux, avec une fréquence d’une séance par semaine. Les séances sont proposées à toutes et à tous : bébé, enfant, adolescent, adulte, senior.

En prévention la luminothérapie est un allié efficace contre la dépression saisonnière.

Détoxification : La Chlorella

Algue Verte  : La Chlorella

Cette algue verte dépurative et nutritive est reconnue pour son puissant effet détoxifiant. Sa concentration en chlorophylle, la plus élevée du monde végétal, et les fibres de sa paroi permettent de piéger les molécules toxiques (pesticides, cadmium, uranium, plomb et dioxines) contenues dans les polluants et métaux lourds.

SevySo VitalDome la chlorella

Efficace pour nettoyer le foie

La Chlorella évacue tout ce qui ralentit et encrasse l’organisme. Elle oxygène le corps, le détoxifie et maintient un équilibre acido-basique. Grâce à son facteur de croissance unique, elle facilite le renouvellement cellulaire, notamment au niveau des muqueuses digestives. Objet de nombreuses études, cette micro-algue a prouvé ses multiples vertus nutritives et médicinales.
Ses bienfaits vont au-delà de la détoxification interne de l’organisme. La chlorella agit sur la qualité de la peau : elle prévient le vieillissement, lutte contre les affections cutanées, oxygène l’épiderme. Son action sur le psychisme est aussi intéressante, elle redonne de l’énergie, diminue le stress et l’anxiété. Un super-aliment, à n’en pas douter !
Idéale pour ceux qui aiment croquer la vie à pleine dent, la chlorella améliore l’efficacité du système immunitaire et booste votre état de santé général.
L’apport considérable de la chlorella en nutriments de qualité permet aussi d’être en bonne santé. On y trouve notamment divers sels minéraux (fer, potassium, zinc, magnésium, calcium, iode sélénium) ainsi que des vitamines (Bêta-Carotène, B2, B12, C, E, K1).

Un allié minceur de taille


La chlorella permet d’inhiber la croissance des jeunes cellules graisseuses en activant un mécanisme d’engourdissement du stockage des calories.
Il est recommandé de faire au moins deux cures par an pendant 1 mois, au printemps et en automne. A raison de 4 à 8 gellules par jour, avant les repas. #vitaldome #vitaltech #bienetre #wellness #minceur   #automne 
#infrathérapie

Candy Crush et l’illusion de la compétence

 

Une vidéo très intéressante sur nos réactions face aux applications « Jeu » ici Candy Crush

 

Pourquoi nous sommes si addict(e)s aux applications « jeu », parce que cela répond à nos attentes et aide à la sécrétion de la Dopamine.

L’impact de l’alimentation sur notre cerveau

Pour ceux qui ont du temps devant eux, vous pouvez regarder l’émission , la durée est de 53 minutes.

Voici les conséquences de la malbouffe sur notre cerveau, sur le développement de nos enfants, l’impact sur le vieillissement. Des recherches nouvelles, prouvent que notre alimentation peut influencer nos troubles d’humeurs. Conclusions du Professeur JACKA sont à prendre en compte : OMEGA 3, à partir de la conception humaine et éviter les carences.  La composition d’un repas peut modifier nos prise de décissions. 

Nos habitudes alimentaires créent un déséquilibre sur notre santé physique et psychique.  On parle de réactions inflammatoires au niveau des neurones par une alimentation riche en graisse et en sucre qui engendraient  des pertes de mémoires.  Le rôle des bactéries intestinales et nos neurones : le microbiote ont autant d’importance.

Facebook et nos émotions,

 

Une vidéo d’ARTE sur le géantissime FACEBOOK et son intéraction sur nos émotions et nos sécrétions de DOPAMINE.

Tout est bien calculé pour nous rendre addict(e)s aux réseaux sociaux. Pourquoi, nous passons tellement de temps face à nos écrans car tout répond à notre besoin : la sociabilité.

Twitter, l’application anxiogène

Et on fait comment pour suivre autant de tweets ?

Anxiogène, cette application, le saviez-vous ? On se pose des questions de nos jours :  pourquoi tant de stress, tant d’angoisses ?  Twitter comme toutes autres applications joue avec nos émotions. Et bien voilà les impacts des réseaux sociaux sur notre cerveau. Dopamine, une série de vidéos actuellement diffusées sur ARTE.

L’éclairage, prendre conscience …

Omniprésente dans notre quotidien, la lumière  est émise lors l’utilisation de nos écrans, est présente dans l’éclairage LED (Light Emitting Diodes) domestique ou public . Vue, sommeil, cerveau sont impactés à l’exposition de la lumière artificielle. Les méfaits des éclairages LED sont de nouveau pointés du doigt par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Nos sources lumineuses peuvent aussi se montrer instables.
En faisant le choix de nous équiper du système Sensora®, SevySo a pris conscience  des impacts néfastes à force  d’être soumis à ce type d’ éclairage. Les séances proposées par le centre harmonisent et rééquilibrent notre cerveau et notre vision, avec une lumière pure et réfléchie.

Sensortech Fournisseur du Sensora® a créé le LightBee© est un convertisseur lumière. Il détecte instantanément si une source lumineuse est propre et stable, ou si elle scintille.

 

Le Centre SevySo a vérifié son éclairage pour vous fournir un environnement apaisant.
  • Qu’est-ce que le bruit lumineux ?

Le « bruit lumineux » est un scintillement ou un vacillement de la brillance d’une source lumineuse. Les sources lumineuses artificielles émettant une lumière parfaitement stable sont très rares, même si l’on ne s’en rend pas compte, car elles scintillent à une vitesse ou fréquence trop rapide pour être perçue par notre système visuel (au-delà de 50 à 70 Hz). 
  • Pourquoi le bruit lumineux est-il important ? 

Même invisible à l’œil nu, le scintillement lumineux peut avoir des effets néfastes sur notre système nerveux, plus ou moins graves selon les individus.  Chez certaines personnes sensibles, un scintillement même faible peut provoquer des migraines, mauxde têtes et tensions visuelles. Pour les autres, il s’ajoute au stressenvironnemental général, contribuant potentiellement, à la longue, à diverses pathologies chroniques.
  •  Comment peut-on réduire le bruit lumineux dans notre environnement ?

Un organisme de réglementation de l’industrie, la IEEE, recommande de minimiser tout scintillement ayant une fréquence inférieure à 3 000 Hz, une nouvelle norme beaucoup plus astreignante que les précédentes.*
À l’heure actuelle, le niveau de scintillement des sources lumineuses commerciales n’est toujours pas réglementé et les fabricants ne le mentionnent pas dans leurs spécifications. La seule façon d’évaluer le niveau de scintillement d’une ampoule DEL consiste à utiliser un détecteur comme le LightBee. Vous constaterez que différentes ampoules peuvent émettre des niveaux de scintillement allant de négligeables à extrêmes.

  • Vérifiez toutes les ampoules que vous achetez pour la maison et le bureau. Évitez les DEL et autres ampoules générant un bruit lumineux excessif.
  • Evitez d’utiliser un variateur de lumière avec les ampoules DEL. Vous découvrirez que même les variateurs conçus spécifiquement pour les DEL génèrent habituellement beaucoup de scintillement.

* Recommended Practice for Modulating Current in High-Brightness LEDs for Mitigating Health Risks to Viewers, Institute of Electrical Engineers and Electronics Std 1789 (2015).

• La lumière bleue, c’est quoi ?

C’est un type de lumière riche en longueurs d’onde courtes, dite « riche en bleu« . Elle donne un éclairage plus intense que les lampes classiques – comme les lampes à incandescence aujourd’hui interdites. Chère à l’achat mais très économique sur la durée car peu énergivore, elle est aujourd’hui présente dans tous les foyers et est utilisée pour l’éclairage public.

Depuis plusieurs années, de nombreuses études montrent une incidence de cette lumière bleue sur la santé et l’environnement. Neuf ans après son premier rapport, la nouvelle analyse menée par l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, confirme la « toxicité de la lumière bleue » sur la rétine.

infographie.jpg

• Une lumière bleue néfaste pour la vue et le sommeil

Si la plupart des ampoules LED achetées dans le commerce et utilisées pour un usage domestique ne sont pas dangereuses (elles sont sans risque quel que soit le temps d’exposition), certaines qui font partie de la catégorie de risque 2 (risque supérieur si l’ exposition maximale est supérieure à 100 secondes) posent problème en cas d’exposition violente ou prolongée. Leur lumière bleue agit en effet sur la rétine et peut conduire à une baisse de la vue. Cette lumière a des effets phototoxiques c’est-à-dire qu’elle agit sur les tissus oculaires de la rétine et peut les dégrader. L’accumulation de lumière bleue peut ainsi accélérer le vieillissement rétinien et entraîner une « augmentation des risques de survenue d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) », une maladie qui touche plus d’un million de personnes en France.

Certains éclairages LED trop riches en bleu peuvent être plus dangereux que d’autres pour la vue. C’est le cas des phares de voiture mais aussi des objets de notre quotidien comme les guirlandes décoratives, certains jouets ou certaines lampes torches.

• Un sommeil perturbé

Smartphone, tablette, ordinateur… L’Anses alerte aussi sur les incidences de la lumière bleue émise par ces nouvelles technologies préjudiciables à la qualité de notre sommeil, relayant ainsi les inquiétudes des spécialistes. Une exposition même faible, le soir ou la nuit, à cette lumière bleue perturbe nos rythmes biologiques car elle empêche en effet la production de mélatonine, « l’hormone du sommeil », notamment chez les plus jeunes dont la rétine est plus fragile. Mais elle a aussi des « effets potentiels » sur les femmes enceintes, les seniors ainsi que les personnes travaillant la nuit. Avec à la clé des risques accrus de maladies chroniques comme le diabète mais aussi de pathologies cardiovasculaires et de cancers.

Pour terminer, l’Anses rappelle que cette pollution lumineuse malmène aussi le règne animal et végétal. C’est un risque supplémentaire d’atteinte à la biodiversité mondiale.

• Que faire selon l’Anses?

– Privilégiez à la maison des  éclairages à LED de type « blanc chaud », dont la température de couleur est inférieure à 3 000 K (basse température de couleur). Similaires aux anciens éclairages, ils présentent un faible risque de phototoxicité.

Évitez de vous exposer le soir ou la nuit à la lumière bleue des écrans (smartphone, tablette, ordinateur), un conseil à diffuser plus particulièrement auprès des plus jeunes.

– Pour les entreprises automobiles, réduire l’intensité lumineuse des phares des véhicules, pour que les conducteurs ne soient plus éblouis lorsqu’ils se croisent… tout en garantissant la sécurité routière de tous.

• Verres anti-lumière bleue et filtres jaunes pour smartphone sont-ils efficaces ?

Verres traités, lunettes de protection, écrans spécifiques… Pour l’Anses, leur efficacité contre les effets néfastes de la lumière bleue reste « très variable »et leur efficacité pour la préservation des rythmes circadiens est encore à démontrer.

La luminothérapie pour lutter contre le « Blues » hivernal

Commencez votre cure de luminothérapie dès maintenant !

Début octobre, pensez à la luminothérapie Dans le ciel, la lumière diminue. Les jours d’ensoleillement raccourcissent. Votre moral peut-être impacté …

Manque de motivation, grande fatigue en particulier dans l’après-midi, et des envies de fringales sont des signes.  Ne vous laissez pas emporter par une dépression déclanchée par la baisse de la luminosité.

Nous perdons environ 48000 lux par jour durant les mois d’automne et d’hiver, et voir plus lorsque l’on travaille enfermé. Cela a un impact sur notre horloge hormonale, notre corps et notre esprit.

Faites attention à ces symptômes sur les périodes d’octobre à mars,  si vous les ressentez, n’hésitez plus la luminothérapie est efficace pour vous apporter ce dont votre corps et votre esprit réclament.

Commencez des séances de luminothérapie dès que la lumière décline.

Adaptez votre horloge interne avant le changement d’heure prévue le dimanche 16 octobre. En BRETAGNE, la météo grisâtre s’installe, pensez à profiter aussi des journées ensoleillées dès que vous le pouvez. Votre corps et votre esprit ne pourront que vous en remercier.

Les pays scandinaves utilsent depuis longtemps la luminothérapie  pour pallier au manque de lumière. Il n’est pas nécessaire d’attendre décembre pour se décider, dès que le ciel se couvre, prenez les bonnes habitudes, vous n’en serez que plus performant.

Soyez régulier dans votre approche, une séance par semaine de Sensora® peusuffir. Le Sensora® est une méthode de Luminothérapie complète avec la modulation de lumière colorée. Les séances de Sensora vont permettre de réguler votre horloge biologique et hormonale située au niveau des yeux. Le système Sensora® est adapté à toutes et tous de tous âges. Nous pouvons accueillir les bébés, les enfants, adolescents, adultes, seniors. Une séance enveloppante et harmonieuse à faire et qui ne vous demande aucun effort.

Vivez une expérience unique dans le domaine de la luminothérapie :

Profitez de notre offre exclusive du mois d’octobre

 160 € : 4 séances de Sensora® à faire dans le mois après l’achat du forfait, offre valable jusqu’au 31 octobre

SevySo Rennes Luminothérapie Sensora®

Le Vital Dome®, ses bienfaits sur les muscles

Muscles endoloris ou contracturés?
Muscles déconditionnés ou surentraînés?
Muscles ou articulations enflammés?

L’infrathérapie peut vous soulager!

La santé des muscles et des articulations est une priorité pour se maintenir en bonne santé .

Bienfaits du Vital Dome®

Maintenir ou retrouver une musculature forte et souple demande efforts et constance.

Effectuer des séances de Vital Dome® peut donner le petit coup de pouce dont certains ont besoin pour démarrer en douceur un programme de mise en forme.

Courbatures et douleurs articulaires s’atténuent rapidement.

Cela  encourage la personne à maintenir son programme d’exercices pour tirer le maximum de bénéfices d’une vie physiquement active. N’oubliez pas que le corps est conçu pour bouger.

Répare les tissus.

L’infrathérapie peut également pallier les effets stressants sur les muscles et les articulations d’un travail physiquement exigeant, ou l’équivalent chez les athlètes de haut niveau. Car les activités intenses ou répétitives provoquent des microlésions au niveau des fibres musculaires, sur lesquelles l’infrathérapie agit pour en accélérer la guérison et diminuer l’inflammation.

Effets relaxants.

S’envelopper d’une chaleur douce pendant 45 minutes et prendre le temps pour soi, à soi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.